montrer 39 résultats

Programmes

  • NEWDEAL2019 À L'INIZIU C'ERA A NANNA (LÀ OÙ TOUT COMMENCE) - Théâtre musical/création 2020

    THEATRE ET MUSIQUE - création 2020
    Un comédien et six chanteuses lyriques évoquent la Corse, contrée de contrastes et de contradictions. Leurs voix s'emmêlent, résonnent et se répondent pour composer une fresque impressionniste et pointilliste, accidentée comme le paysage corse. Ces femmes et cet homme traversent les âges et les états émotionnels, entre berceuses corses traditionnelles, textes de la littérature française, et création musicale contemporaine de Lucia Ronchetti, de la douceur maternelle à l'appel sauvage de la vengeance.

    + d'infos : https://sequenza93.fr/projet/a-nanna

    Ensemble ou interprète principal : Ensemble Sequenza 9.3
  • NEWDEAL2019 L'appel de la forêt

    Spectacle musical dessiné - Jeune Public

    Buck est un brave chien domestique à la vie paisible. Enlevé à son maître le juge Miller, il est ensuite confronté malgré lui aux rudes conditions de vie du Grand Nord canadien, pour devenir chien de traineau. D’expéditions en expéditions, il apprend à vivre en meute, à obéir aux ordres, à dormir dans la neige, à voler de la nourriture et à se soumettre à la loi du bâton. Sa rencontre avec son nouveau maître adoré, John Thornton, est déterminante. Lorsque celui-ci est tué par des indiens, Buck cède finalement à l’appel sauvage, insistant et inéluctable, pour rejoindre ses frères loups.

    L’Ensemble TaCTuS et la dessinatrice Marion Cluzel s’associent dans ce nouveau spectacle pour donner vie en direct en musique et en images au premier chef d’œuvre de Jack London, L’Appel de la Forêt (1903). Mise en relief par les compositions originales de Quentin Dubois, cette quête libératrice est racontée à travers la vision du chien Buck, incarné par la voix du comédien Jacques Verzier.

    Ensemble ou interprète principal : Ensemble TaCTuS
  • SUPERNOVAE - NewDeal2019

    SUPERNOVAE - Mélodrame pour voix, quintette à cordes et marimba

    DISTRIBUTION 

    Laurent Mariusse - marimba et composition Fabrice Melquiot - textes
    Philippe Morier-Genoud - mise en scène Marion Tassou - soprano

    Michaël Seigle – violon
    Aya Souverbie – violon
    Anne-Lise Binard – alto
    Nicolas Seigle – violoncelle Christopher Honeyman – contrebasse

    Ensemble ou interprète principal : Compagnie La Concorde Des Arts
  • Richard Cœur de Lion - Les trouvères et l'Orient. 2013 - Théâtre des Carmes-La Rochefoucauld (16)
    Un intense voyage à travers le temps, les mers et les continents au temps où les trouvères partaient à la croisade en chantant la dame aimée…
    Ensemble ou interprète principal : Cum Jubilo
  • Spectacle - Ninet'infernO
    Pièce pour acteur, un acrobate et un quatuor à cordes - avec la compagnie Actopus (conception, musique et mise en scène : Roland Auzet)
    Ensemble ou interprète principal : Quatuor Debussy
  • TELEMANN’S MUSICAL THEATRE
    6 musicians
    Ensemble ou interprète principal : Ensemble Masques
  • El Niño/La Barraca – Projet en diffusion - NEWDEAL2018

    Opéra de chambre et Opéra déambulatoire participatif créés en 2016 au Festival d’Île de France dans le cadre d’une résidence In Situ soutenue par le CD93.

    Livret : poèmes de Federico Garcia Lorca

    Musique : George Crumb (Songs drones and refrains of death 1968) et Frédéric Pattar (Sangre 2016)

    Ensemble C Barré : direction Sébastien Boin

    Mise en scène : Pablo Volo

    Pour baryton, guitare, contrebasse, claviers et 2 sets de percussions – Durée : 1 heure

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Chamber Opera and participatory and ambulatory opera first performed in 2016 I Festival d’Île de France

    Livret : poems by Federico Garcia Lorca

    Music : George Crumb (Songs drones and refrains of death 1968) and Frédéric Pattar (Sangre 2016)

    Ensemble C Barré : Sébastien Boin, artistic director

    Stage director: Pablo Volo

    For baritone, guitar, bass, keyboards and 2 sets of percussion - duration: 1 hour

    Ensemble ou interprète principal : Ensemble C Barré
  • Les Anges Hérétiques

    10 personnes: 1 chanteuse + 5 chanteurs traditionnels + 2 musiciens + 1 technicien surtitrage/régisseur lumière + 1 tour manager / Spectacle avec mise en scène et surtitrage

    10 people: 1 female singer + 5 traditional cantors from Croatia + 2 musicians + 1 light technician + 1 tour manager / Programme with surtitles, staging and lighting design

    Ensemble ou interprète principal : Ensemble Dialogos
  • L’histoire du soldat (Théâtre musical)
    (Nouvelle production 2017) - A partir de 8 ans – durée 75 minutes
    Ensemble ou interprète principal : Ensemble Télémaque
  • Bastien Bastienne
    Ensemble ou interprète principal : André Fornier Théâtre Musical
  • Véhémences - NEWDEAL2018
    Proxima Centauri et la Compagnie Tiberghien créés Véhémences, un spectacle alliant la véhémence des textes d’Artaud à la musicalité et au geste du musicien. Véhémences permet d’entrer dans l’intimité du geste artistique, en un tête à tête unique avec les artistes. Les mots du Pèse-nerfs d’Artaud sont incarnés par le comédien Christian Loustau et entremêlés avec la création musicale et les musiciens de Proxima Centauri (flûte, saxophone, piano, percussion et électronique). Véhémences est mise en scène et en lumière par Jean-Pascal Pracht.
    Ensemble ou interprète principal : Proxima Centauri
  • Barlaam & Josaphat - Bouddha, un saint chrétien ? - NEWDEAL2019

    Mise en scène Yoshi Oida / 2 chanteuses + 2 musiciens + 1 technicien video lumière + 1 tour manager / Programme surtitré

    Staging Yoshi Oida / 2 singers + 2 musicians + 1 video and light technician / subtitled programme

    Ensemble ou interprète principal : Ensemble Dialogos
  • La Petite Renarde rusée, opéra de Leos Janacek (1924) - NEWDEAL2018
    de Leos Janacek (1924) | Arcal | sc. Louise Moaty | mus. Laurent Cuniot & TM+ | version réorchestrée à 16 musiciens par Jonathan Dove - éditions Universal | Opéra panthéiste, chef d’œuvre de couleurs, de subtilités mélodiques et de polyrythmie, de liberté créatrice, de force originale, cette œuvre s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants : à l’instar du garde-chasse dont la forêt pleine de poésie et de vigueur est le refuge, tous les personnages sont fascinés par la liberté et le désir, incarnés par une femme, que ce soit Terynka ou la Renarde (qui s’amuse à brouiller les pistes dans les vapeurs de l’alcool et des rêves). C’est cette émancipation de cette femme-renarde, capturée par l’homme, enfant, puis femme, qui choisit la liberté au prix de sa vie, que nous suivons au fil des saisons, dans un grand cycle de la Nature. Ces thèmes de la liberté, de la nature, du désir, traversent l’œuvre de Janacek de 1915 à sa mort, où, grâce à son amour hors conventions pour une jeune femme mariée de 32 ans, il trouve une seconde jeunesse créatrice à 70 ans, produisant des œuvres éblouissantes. Pour rendre justice à ce chef d’œuvre du 20e siècle, nous associons les musiciens virtuoses de l’ensemble TM+, dirigés par leur chef Laurent Cuniot – précédemment diable de notre Histoire du Soldat– à Louise Moaty, qui a mis en scène une autre œuvre tchèque avec l’Arcal, L’Empereur d’Atlantis. Inspirée par l’aspect graphique à l’origine de l’opéra, Louise Moaty propose de suivre cette fable à travers le tournage et montage en direct d’un film composite, mêlant chanteurs et marionnettes, vidéo, peintures et théâtre d’objet, et faisant participer un chœur amateur dans chaque lieu, pour célébrer les noces du renard et de la renarde au milieu des spectateurs.
  • Chimène ou le Cid, tragédie lyrique d'Antonio Sacchini (1783) - NEWDEAL2018
    d'Antonio Sacchini | Arcal | sc. Sandrine Anglade | dir. Julien Chauvin & Le Concert de la Loge | L’Arcal poursuit sa recherche sur les œuvres lyriques de la fin du XVIIIe siècle, dont on ne connaît qu’une infime partie. Cette période-charnière est particulièrement intéressante car c’est un moment où un esprit nouveau souffle, expérimentant de nouvelles formes, tant au plan politique qu’artistique. Un des endroits particulièrement féconds est Paris, où, devenue reine en 1774, la jeune autrichienne Marie-Antoinette, peu habituée au style lyrique français, invite des compositeurs étrangers (autrichiens avec Gluck ou italiens avec Piccini et Sacchini – Napoléon prenant la suite en nommant Cherubini directeur du Conservatoire). Ce sont eux qui vont revivifier la tragédie lyrique française baroque en y apportant des éléments de leur grammaire et en préfigurant la période romantique, faisant de Paris un des plus grands centres musicaux d’Europe à cette époque. Avec ses partenaires musicologues et musiciens (Le Centre de Musique Baroque de Versailles et le Concert de la Loge Olympique), l’Arcal a passé de nombreuses partitions au crible. Dramatiquement et musicalement jugée la plus intéressante, la partition de Chimène ou Le Cid de Sacchini, qui sera une redécouverte car elle n’est ni éditée ni enregistrée, a été choisie. Avec Chimène ou le Cid, l’Arcal se penche sur la tragédie lyrique, genre spécifiquement français, inventée par un Italien au 17e siècle (Giovanni Battista Lulli devenu Monsieur de Lully) en parallèle à la tragédie classique de Racine et Corneille : au contraire de l’opéra italien mettent en valeur le chant virtuose, elle vise à mêler tous les arts : musique, chœurs, théâtre, danse, décors, costumes, machinerie, lumières… Un siècle et demi après la tragédie classique déclamée Le Cid de Corneille (1637) et un siècle après la première tragédie lyrique – ou « tragédie mise en musique » (en 1673 avec Cadmus et Hermione de Lully sur un texte de Quinault) toutes deux nées sous Louis XIV, on a changé de roi et d’époque : en 1783, c’est un autre italien, Antonio Sacchini, appelé à Paris par Marie-Antoinette, qui met en musique Chimène ou Le Cid, mêlant les éléments de la tragédie lyrique française à la vivacité italienne. Sandrine Anglade à la mise en scène, riche de son travail récent sur la pièce de Corneille, s’attellera à la perspective propre à cette version opératique, innervée par la direction musicale de Julien Chauvin, à la tête de l’orchestre Le Concert de la Loge Olympique, très remarqué pour sa vivacité du travail musical sur Armida de Haydn avec l’Arcal.
  • Le Cas Jekyll, opéra de François Paris (2018) - NEWDEAL2018
    de François Paris (2018) | Arcal | Texte Christine Montalbetti | sc. Jacques Osinski | Quartetto Maurice | Monologue inspiré par la nouvelle Dr Jekyll et Mr Hyde de Stevenson, cette pièce de théâtre sera adaptée en livret et mise en musique pour la première fois par l’Arcal, donnant à entendre comment la voix sourde de Hyde, ce «gnome hilare», finit par coloniser la voix tranchée, nette et scientifique de Jekyll. Mais n’est-ce pas la volonté même de trancher dans l’homme ce qui est indissociable qui a engendré le «monstre»? Magnifique terrain de jeu pour un compositeur et un metteur en scène, où les voix surgissent des profondeurs de l’être, et où on ne sait plus très bien qui parle et d’où ça parle. Le traitement musical fera suite aux recherches du CIRM de Nice sur les «instruments augmentés», permettant de faire surgir la voix de Hyde de nombreux corps.
montrer 39 résultats