Traversée

Ensembles
TM+
Interprète principal
Ballaké SISSOKO
Durée totale
00:00
Ce voyage-là ne ressemble à aucun autre. C’est un voyage où l’on s’aventure beaucoup, très loin, et sans bouger… Un voyage d’auditeur tout entier concentré sur ce qu’il va découvrir, les contrées inconnues, le passage des frontières, la couleur des ciels. La formule originale met en correspondance musicale des oeuvres de Bernard Cavanna, pour harpe et petit effectif, interprétées par les musiciens de TM+, et l’univers de Ballaké Sissoko déployé à la kora, cette harpe d’Afrique de l’Ouest à trois fois sept cordes dont on dit qu’elles symbolisent la flèche du temps. Correspondances intimes, correspondances africaines… Derrière les notes des Cinq pièces pour harpe de Cavanna – «simples, dépouillées, quasi primitives» – les espaces sont ouverts, habités par l’écho des méditations de Sissoko. Le marimba virtuose du Trio sculpte dans l’air comme une danse de balafon. Et c’est bien une certaine idée de la modernité africaine qui hante les Trois strophes sur le nom de Patrice Lumumba – à la fois pièce hommage au premier Premier ministre du Congo d’après l’indépendance et, hélas, pièce tombeau de l’homme assassiné, «aux blessures trop fraîches et trop douloureuses encore». La traversée s’effectue sans escale ni pause, sans applaudissements ni mouvements de musiciens, rien pour entraver le jeu des confrontations, les échos de l’imaginaire, les reflets induits. Attitude révolutionnaire dans notre monde du zapping permanent! Puissent les émotions qu’on y croise, comme les îles sur le fleuve, révolutionner nos certitudes d’auditeurs.
Ce programme met en correspondance musicale des oeuvres de Bernard Cavanna, pour harpe et petit effectif, interprétées par les musiciens de TM+, et l’univers de Ballaké Sissoko déployé à la kora, cette harpe d’Afrique de l’Ouest à trois fois sept cordes dont on dit qu’elles symbolisent la flèche du temps. Correspondances intimes, correspondances africaines…