Combattimenti : Claudio Monteverdi & Zad Moultaka - NEWDEAL2018

Concert du 4 octobre 2017 à l'Arsenal, Cité musicale de Metz
Le Combat de Tancrède et de Clorinde, action en musique d’après Le Tasse (La Jérusalem Délivrée), intégré dans un spectacle concertant en une partie, conçu par Zad Moultaka. Double drame pour soprano, ténor et baryton, cinq cordes, harpe, orgue & clavecin. À l’image du duel entre Tancrède et Clorinde mis en scène en 1624 par Claudio Monteverdi dans Il Combattimento di Tancredi e Clorinda, partie du Livre VIII de Madrigali guerrieri ed amorosi, c’est à une passe d’armes intense que se livrent, à travers la musique et les âges, le compositeur italien et Zad Moultaka. Ce dernier rend hommage à Monteverdi avec son propre Combattimento, sur le même texte, dans la même langue et sur la même durée. Le compositeur libanais, à l’invitation de Martin Gester, nous convie ainsi à « un double drame » pour ténor, soprano et baryton entouré des musiciens du Parlement de Musique - un dispositif instrumental tel qu’à l’origine réunissant clavecin, orgue, harpe et cinq cordes. Dans le tragique épisode du Combattimento, le preux Tancrède, chevalier croisé, transperce sans le savoir sa bien-aimée Clorinde, musulmane, dissimulée sous une armure. Se rejoignent ici les problématiques du rapprochement et de l’antagonisme des cultures, de l’harmonie et de la guerre, de l’amour et de l’adversité, du masque qui cache le semblable sous l’altérité. Lors de ce concert exceptionnel, la création électro-acoustique Il Sorgere de Zad Moultaka se dévoilera entre les deux versions d’une pièce toujours saisissante. Partant du texte du Tasse dans un ordre différent, énoncé comme dans un rêve voire un cauchemar, le Combattimento de Moultaka qui ouvre le spectacle se prolonge dans un épisode électro-acoustique Il Sorgere où éclatent des enregistrements de bombardements à Beyrouth et dont émerge, peu à peu, le Combat montéverdien en une continuité saisissante. La création de cette œuvre, fruit d’une collaboration entre le Festival Musica et le Parlement de Musique, a donné lieu à 2 concerts à Musica et à l’Arsenal de Metz en octobre 2017. ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Double drama for soprano, tenor and baritone, five strings, harp, organ and harpsichord. Original project created under the patronage of the Festival Musica in Strasbourg and the Arsenal / Cité Musicale-Metz, within the framework of Zad Moultaka’s residency. At the invitation of Martin Gester and Le Parlement de Musique, always keen to establish dialogue between aesthetics and cultures, Zad Moultaka builds bridges between the early repertory and contemporary creation. Using the same libretto and performing forces as Monteverdi’s Combattimento di Tancredi e Clorinda, Moultaka has conceived his own version of the Combattimento, in addition to an electronic transition (Il Sorgere) into the performance of the Cremonese master’s work: thus the production, which should be regarded as a single entity, is presented as a ‘double drama for soprano, tenor, baritone and instrumental ensemble’. Composed in 1624, Il combattimento di Tancredi e Clorinda recounts the duel between the knight Tancredi and the woman he loves, the Saracen Clorinda, whom he has failed to recognise; when he defeats her, she asks for baptism before she dies. This madrigal ‘in forma rappresentativa’ belongs to a unique genre midway between concert and theatre. Monteverdi’s experimental orchestral writing is intended at once to accompany and to give metaphorical form to the action, which is itself supported by stage directions of unprecedented precision. Thus, for example, Monteverdi specifies that the work should begin ‘unexpectedly’: this desire for it to emerge from a pre-existing context, combined with the modernity of the score and the ‘very topical theme’ treated in the libretto, could only encourage the composer Moultaka to conceive music to precede it. In all these respects, this ‘combat’ is first and foremost an opportunity for encounter.
Le Combat de Tancrède et de Clorinde, action en musique d’après Le Tasse (La Jérusalem Délivrée), intégré dans un spectacle concertant en une partie, conçu par Zad Moultaka. Double drame pour soprano, ténor et baryton, cinq cordes, harpe, orgue & clavecin. /////////// Double drama for soprano, tenor and baritone, five strings, harp, organ and harpsichord. Original project created under the patronage of the Festival Musica in Strasbourg and the Arsenal / Cité Musicale-Metz, within the framework of Zad Moultaka’s residency.