Baroque au féminin - NEWDEAL2019

LA DONNA BAROCCA

Dans le cadre du projet Baroque au féminin, Le Concert de l’Hostel Dieu s’intéresse aux compositrices italiennes dans un programme intitulé La Donna Barocca.

Au XVIIe siècle, l’Italie connaît une véritable floraison de compositrices. Si certaines, comme Isabella Leonarda, ont accès à l’éducation musicale au couvent pour composer, l’Italie est aussi le pays des premières compositrices professionnelles assumées, telles que Barbara Strozzi (née il y a 400 ans), figure symbolique du génie musical vénitien, mais aussi Antonia Bembo et Francesca Caccini, toutes issues de familles intellectuelles et encouragées dans leur voie.

Gabrielle Oliveira Guyon

 

PROGRAMME : Œuvres de compositrices italiennes : Barbara Strozzi, Isabella Leonarda, Francesca Caccini et Antonia Bembo

-------------------------------------------------------------------

In the scope of its project Baroque au féminin (Women in the Baroque era), Le Concert de l’Hostel Dieu has chosen to dedicate its programme La Donna Barocca to Italian women composers. During the 17th century, women composers flourished in Italy. While convent life made it possible for some of them, like Isabella Leonarda, to access musical education and to compose, an intellectual family background was what gave the opportunity and encouragement to others, such as Barbara Strozzi (born 400 years ago), an emblematic figure of the Venetian musical genius, but also Antonia Bembo and Francesca Caccini, to become the first self-assertive professional women composers.

 

LE PARNASSE AU FÉMININ

En France, dès le XVIIe siècle, l’éducation artistique et l’apprentissage de la musique des jeunes filles de bonne famille sont incontournables. Le programme Le Parnasse au féminin est construit autour d’œuvres de compositrices du Siècle des Lumières, telles que la tragédie Céphale et Procris d’Élisabeth-Claude Jacquet de la Guerre, protégée du Roi Louis XIV, et l’opéra-ballet Les Génies de Mademoiselle Duval. S’y côtoient également des pièces plus légères comme celles de Françoise de Saint-Nectaire, Julie Pinel et Hélène-Louise Demars, compositrices dont l’audace a permis leur reconnaissance, sublimement justifiée. En écho contemporain, viendront s’insérer les mouvements d’une œuvre commandée à la compositrice Caroline Marçot, née en 1974.

Gabrielle Oliveira Guyon

 

PROGRAMME : Œuvres de compositrices françaises : Élisabeth-Claude Jacquet de La Guerre, Mademoiselle Duval, Hélène-Louise Demars, Julie Pinel et Françoise Charlotte de Saint-Nectaire.
Création contemporaine de Caroline Marçot pour Le Concert de l’Hostel Dieu.

-----

From the beginning of the 17th century onwards, music and the arts formed a fundamental part of the education of all well-born young women in France. Le Parnasse au féminin is a programme designed around the works of women composers from the French Enlightenment, such as the tragédie lyrique Céphale et Procris by Élisabeth-Claude Jacquet de la Guerre, a protégée of Louis XIV, or Les Génies, an opéra-ballet by Mademoiselle Duval. Lighter works by Françoise de Saint-Nectaire, Julie Pinel and Hélène-Louise Demars, three women composers whose audaciousness rewarded them well-deserved recognition. As a modern echo, these works will be interspersed with the movements from a specially commissioned work by composer Caroline Marçot, born in 1974.

Le Concert de l’Hostel Dieu se passionne encore et toujours, pour des lectures originales du répertoire baroque avec un nouveau projet, Baroque au féminin. Il nous plonge dans la découverte d’œuvres méconnues, sacrées et profanes, de compositrices baroques, françaises et italiennes, telles que Barbara Strozzi,Antonia Bembo, Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre ou encore Julie Pinel. D’immenses musiciennes, majoritairement religieuses, profondément engagées dans les débats esthétiques de leur époque, témoignant d’une rage unique de créer et d’un certain raffinement de la culture. Elles ont ainsi largement participé aux révolutions musicales de leur temps. Leurs œuvres, souvent oubliées, portent pourtant au plus haut l’esthétique des XVIIe et XVIIIe siècles, entre ornementations savoureuses, contrepoint rigoureux et fantaisie, dans une écriture savante et pleine de contrastes. La Donna barocca et Le Parnasse au féminin (ponctué pour ce dernier d’une création écrite pour l’occasion par la compositrice Caroline Marçot), deux programmes audacieux d’œuvres qui ont suscité l’admiration à leur époque, à (re)découvrir en 2019 !

Gabrielle Oliveira Guyon