La musique de Vivaldi est universelle. Expressive et théâtrale, elle exprime le vaste éventail des passions humaines et séduit spontanément l’auditeur du Siècle des Lumières comme celui de notre époque.

Le Concert de l’Hostel Dieu part à la découverte d’un Vivaldi moins connu à travers de virtuoses arie et pièces instrumentales aux destins particuliers. Ces extraits d’opéras perdus et redécouverts récemment ou de manuscrits inédits sont défendus avec passion par la contralto Anthea Pichanick tandis que l’interprétation dynamique de l’Ensemble en souligne la modernité.

Trois siècles plus tard, toujours fascinés par la musique de Vivaldi, des compositeurs contemporains ont su s’inspirer de son énergie dans leurs propres œuvres et ainsi montrer son intemporalité. La vitalité rythmique d’Electric Counterpoint de Steve Reich fait écho aux concertos du « prêtre roux » et au contrepoint baroque, la relecture poétique et empreinte d’humour de The Four Seasons par Karl Aage Rasmussen résonne comme un hommage vibrant à Vivaldi !

Vivaldi reloaded met en lumière, l’universalité du célèbre compositeur italien. Soulignant la modernité de sa musique par une interprétation dynamique, Le Concert de l’Hostel Dieu part à la découverte d’un Vivaldi moins connu à travers de virtuoses arie et pièces instrumentales extraits d’opéras redécouverts récemment ou de manuscrits inédits. Trois siècles après la mort de Vivaldi, toujours fascinés par sa musique, des compositeurs contemporains tels que Reich et Rasmussen ont su s’inspirer de son énergie dans leurs propres œuvres, des hommages vibrants mettant en évidence son intemporalité