Della Beata Vergine. newdeal2019

Les Meslanges - Musique Sacrée à N.D. de Paris 5 juin 2018
Durée totale
1:20:00

Della Beata Vergine

Claudio Monteverdi, Missa "In illo tempore"

Musiques italienne & française autour de 1600.

Jehan Titelouze, Girolamo Frescobaldi, Eustache Du Caurroy ...

 

Notes d'intention:

Ce programme pourrait s'intituler à la façon des livres des XVIe et XVIIe siècles: "Dialogue de la musique italienne et de la musique française sur la Bienheureuse Vierge Marie". L'un des fers de lance de la Contre Réforme Catholique fut en effet de raviver le culte marial: architecture, sculpture, peinture et musique participèrent à cet engouement qui ne fera que croître à partir de 1600.

La Messe à six voix de Monteverdi, oeuvre emblématique de ce programme est basée sur le motet à la Vierge "In illo tempore " de Nicolas Gombert (vers 1495- vers 1560), et fut peut-être destinée à la fête de l'Annonciation. Elle ouvre le fameux recueil de 1610 où elle figure avant les Vespro della Beata Vergine.

Prévue pour la chapelle du Pape, la messe ne pouvait être que sans instruments, a cappella. Au contraire, en France, si les messes de cette époque sont publiées également a cappella, cela n'est qu'une apparence. En effet, le maître de musique, compositeur ou utilisateur de l'œuvre, arrangeait, adaptait selon l'effectif ou les moyens dont il disposait. Ainsi, ces dernières années quand avec Les Meslanges avons abordé les messes des compositeurs français tels que Frémart, Bournonville, Cosset, Titelouze, nous avons mêlé aux voix les instruments à vent -cornets à bouquin, sacqueboutes, serpent - ou à cordes -ensemble de violes de gambe. Aussi, forts de notre expérience, pour cette messe de Monteverdi, nous proposons de défendre une lecture avec voix et instruments – cornets, sacqueboutes et basse de cornet - en colla parte.

C'est un pari que nous formons. Par ailleurs, à défaut d'avoir été entendue à Rome devant le Pape, on peut tout à fait imaginer cette messe interprétée par les chanteurs et instrumentistes d'une chapelle ou d'une Chambre d'un Prince comme celle du Duc de Mantoue. Mais nous resterons attentifs à la transparence des parties polyphoniques et à la déclamation du texte si chère à Monteverdi.

L'unité mariale du programme offre un dialogue équilibré entre musiques italienne et française. Il se conclut par l'hymne émouvante Ave Maris Stella par deux compositeurs de cette époque, Titelouze et Monteverdi, réunis par l'alternatim : versets pairs et impairs en alternance par deux groupes sonores. Pour répondre à la musique d'orgue de Titelouze, nous choisissons les versets des Vespro della Beata Vergine . L'écoute mutuelle de ces deux compositeurs contemporains, génies de leur époque, révélera un hommage au plain-chant, ciment de leur composition et témoin d'une rencontre imaginaire.

Thomas Van Essen

Della Beata Vergine

Claudio Monteverdi, Missa "In illo tempore"

Musiques italienne & française autour de 1600

Jehan Titelouze, Girolamo Frescobaldi, Eustache Du Caurroy ...

Un programme conçu autour de la Vierge avec comme pièce principale la superbe  Missa in illo tempore de Claudio Monteverdi.

Dédiée à Marie, elle apparait en premier dans la parution de 1610 qui contient également Les Vêpres. Pensée a capella pour la chapelle papale, nous décidons cependant de doubler chaque voix d'un instrument en colla parte, encouragés par notre pratique des messes polyphoniques françaises.

Le programme s'articule comme un dialogue autour de Marie chez les compositeurs italiens et français du premier XVIIe siècle, au passage de la Renaissance au Baroque .

 

[ENGLISH]

Notes on our intentions

This programme could bear a title which resembles those commonly used by publishers in the 16th and 17th centuries: “A dialogue in French and Italian music for the Blessed Virgin Mary”. One of the principal arms of the Roman Catholic counter-reformation was indeed to revive the Cult of Mary: expressed in architecture, sculpture, painting and music, the movement gained great momentum from the year 1600 onwards.

This mass setting for six voices by Monteverdi, an emblematic feature of the programme, takes for its inspiration the Marian motet “In illo tempore” by Nicolas Gombert (c1495-c1560), and may have been intended for the Feast of the Annunciation. It was published as the opening work of the famous 1610 Collection, in which it precedes the iconic Vespers of the Blessed Virgin.

Since it was destined for the Papal Chapel, the mass was by necessity expected to be executed without instrumental accompaniment: a cappella”. In France at that time, masses were similarly published a cappella but in fact this was just for convenience. In practice, the musical director, composer or conductor arranged and adapted the music according to the available resources. We have followed this system in recent performances by Les Meslanges of masses by the French composers Fremart, Bournonville, Cosset and Titelouze, mixing with the voices wind instruments such as cornets, sackbutts, serpent, or strings: a consort of viols. Having found this arrangement eminently satisfactory, we propose to perform the Monteverdi mass in the same manner, with cornets, sackbutts and a bass cornet doubling the singers.

This is our artistic choice. However it is conceivable that this music may also have been used outside the sphere of the pope in Rome, in a princely chapel employing instrumentalists as well as singers, like that of the Duke of Mantua. Nevertheless we remain very attentive to the transparency of the polyphonic writing, and to the clarity of the text, on which Monteverdi was so keen.

The Marian unity of the programme offers a balanced dialogue between Italian and French compositions, and concludes with the moving hymn Ave Maris Stella, in a version which alternates odd and even verses by two composers: the Frenchman Titelouze, played on the organ, and sung extracts from the Vespers of the Blessed Virgin by the Italian Monteverdi. Hearing this juxtaposition of music by two contemporaries, each a true master of his art, reveals their equal indebtedness to Plainsong, which is the mortar in their constructions, their common inspiration.

Thomas Van Essen