NEWDEAL2019 Dédale(s)

Ensembles
Ensemble TaCTuS
Interprète principal
Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Durée totale
00:00

La ville est simple, la ville est à tous, la ville est “scène”.

Dédale(s) s’est imposé comme une clé symbolique, l’explication primordiale de notre amour des villes, nous plaçant, Jean-Sébastien, TaCTuS et moi-même, dans trois endroits proches et tortueusement séparés, nécessitant plans, reprises et commentaires afin de finir par se rejoindre en un « concert », phénomène urbain s’il en est !

L’idée de la carte d’une ville complexe, changeante et toujours la même, correspond parfaitement auxVariations Goldberg de Bach. Partis d’une adaptation effrontée de ces variations, nous avons pensé greffer à ces mélodies somnambules des chapitres des Villes invisibles d’Italo Calvino. Autrement dit, nous accorder sur le fil narratif de la Poésie de la Ville ou comment s’y perdre, par analogie entre les variations de Bach et le plan d’une ville.

La ville dans son accroissement perpétuel, son appétit sans fin et ses déchets, l’égout et les couleurs.

Nous avons à entraîner l’imaginaire et les souvenirs de chacun, avancer vers nos cités invisibles - nos dédales et nos voix, convoquer des auteurs remarquables : Calvino, Baudelaire, Roubaud, des philosophes - des penseurs ou des fous - élançant d’autres perspectives mais toujours tendues vers ces visions urbaines riches de notre fascination du temps - et des tempos - faisant s’entrechoquer modernité, patrimoine, réalités et utopies...

Dans cette allégorie musicale, variation des Variations, les acteurs sont promeneurs et mutants. Les musiciens ont une implication au jeu, et par chance l’acteur n’essaiera ni les fugues tempérées ni les claviers : il est conteur bonimenteur, interprète et quelque peu metteur en scène du chantier chantant interdit aux passants indifférents. Ouvert au public !

Villes, où est passée la vie ?

Après une première collaboration sur des lectures de textes de Guy de Maupassant, le spectacle Dédale(s) prend racine dans une envie forte et commune de l’Ensemble TaCTuS et du comédien Jacques Bonnaffé de travailler à l’élaboration d’un spectacle traitant du principe d’écriture spécifique qu’est la variation, s’emparant du thème de la poétique des villes pour l’associer à des compositions originales inspirées desVariations Goldberg de Jean-Sébastien Bach.

Guidé par le roman Les Villes invisibles de Italo Calvino, Dédale(s) se construit comme un parcours, une rêverie urbaine, à travers les villes et leurs habitants.

Dédale(s) offre une déambulation imaginaire au travers de rues ou d’architectures, croisant le réel et l’utopie, l’anticipation au présent, et propose également une réflexion sur la ville globale, son spectacle démesuré et fascinant. Les variations nous aident à approcher et imaginer notre environnement.