Le donne di Cavalli - Newdeal 2019

Durée totale
1:15:00

Lorsque le chef d’orchestre argentin Leonardo García Alarcón est arrivé en Europe à l’âge de 20 ans, il s’est dirigé tout droit vers les plus grandes bibliothèques historiques du continent, dont le Vatican, Paris et Vienne. « La musique oubliée que j’ai trouvée était suffisante pour servir plusieurs générations ! » Il a fondé son ensemble d’instruments d’époque Cappella Mediterranea pour redécouvrir ces œuvres rarement entendues – mais Alarcón et son groupe ont élargi leur répertoire au cours des 14 années qui se sont écoulées depuis Monteverdi et d’autres aux côtés de compositeurs moins connus.

Alarcón propose au public dans ce programme quelques-uns des plus beaux morceaux de la musique baroque italienne composés par deux musiciennes inspirées du XVIIe siècle qui ont profité de la grande liberté de Venise et de l’inspiration de leur maître Cavalli.

Barbara Strozzi avec des œuvres d’une émotion très sensuelle et celles d’Antonia Bembo d’une sensibilité dramatique emprunte à un mélange de ses inspirations de musique française et italienne. C’est cette dernière qui s’affranchira de son maître en offrant à Louis XIV une autre version de l’opéra d’Ercole Amante.

Mariana Flores, soprane

Rodrigo Calveyra, flûte et cornet

Marie Bournisien, harpe

Margaux Blanchard, viole de gambe

Monica Pustilnik, archiluth et guitare

Quito Gato, theorbo, guitare et tambour

Leonardo García Alarcón, clavecin, orgue et direction

Alarcón propose au public dans ce programme quelques-uns des plus beaux morceaux de la musique baroque italienne composés par deux musiciennes inspirées du XVIIe siècle qui ont profité de la grande liberté de Venise et de l’inspiration de leur maître Cavalli : Barbara Strozzi et Antonia Bembo