IL Diluvio Universale, de Michelangelo Falvetti - NEWDEAL2018

Durée totale
1:15:00
Disques
voir plus d'information sur l'enregistement 
UN DES PLUS GRANDS SUCCÈS DE LA SCÈNE MUSICALE! UN ENCHANTEMENT ! Durant ces six dernières années, peu d’oeuvres ont suscité auprès du public une émotion aussi intense que celle provoquée par la redécouverte du Diluvio Universale de Michelangelo Falvetti (1642-1692). L’incroyable beauté de la musique de ce compositeur jusqu’alors complètement oublié a touché tous ceux qui s’en sont approchés. Dans la tradition de Carissimi et de Haendel, la musique de Falvetti, d’une grande originalité, est à la mesure de la Sicile, terre métissée connue pour avoir mêlé les chants d’Orient et d’Occident. Il Diluvio Universale, “dialogue à cinq voix et cinq instruments” fut joué à Messine en 1682, année au cours de laquelle Michelangelo Falvetti fut nommé maître de chapelle de la cathédrale. L’histoire est tirée de l’un des épisodes les plus connus et tragiques de l’Ancien Testament : Dieu, las de la méchanceté et de la corruption de l’humanité, décida d’éliminer l’homme et avec lui toutes les formes de vie, faisant tomber la pluie sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits. Il épargna uniquement Noé, sa famille et les animaux de chaque espèce, qu’il lui avait ordonné d’abriter dans l’Arche. Ce sujet se prête parfaitement à un traitement dramatique et les deux auteurs y puisent leur inspiration d’une manière très efficace tout au long de la pièce. Le livret, écrit par Vincenzo Giattini, a permis à Falvetti d’exploiter le drame avec un génie très rare dans les oeuvres de cette époque. Valerio Contaldo, Noé Mariana Flores, Rad Evelyn Ramirez Munoz, La Justice divine, Fabián Schofrin, La Mort, Marisu Pavon, L’Eau Lucia Martin Carton, L’Air & la Nature Humaine, Matteo Bellotto, Dieu... Chœur de Chambre de Namur Cappella Mediterranea Direction Leonardo García Alarcón