Noémi Boutin - La Rose des Vents / NEWDEAL2019

Interprète principal
Noémi BOUTIN
Durée totale
0:01:00

CREATION MAI 2020

Noémi Boutin, violoncelle | Emmanuel Perrodin, chef-cuisinier

Musiques : Antoine Arnera (Lyon, FR), Aurélien Dumont (Paris, FR), Misato Mochizuki (FR - JAP), Oxana Omelchuk (ALL - BIELORUSSIE)

"L'homme a inventé la bouillabaisse, mais le vent en dicte la recette du jour. Pour connaître le parfum que la soupe aura à midi, il suffit de humer à minuit l'odeur de la rose des vents"

Raymond Dumay, Le Guide gastronomique de la France, 1971, Julliard

LA RENCONTRE

Noémi Boutin, violoncelliste aventureuse et reconnue pour son éclectisme, s'attache à diffuser avec une grande exigence la musique au plus grand nombre, qu'elle vienne du passé ou d'aujourd'hui. Emmanuel Perrodin, chef-cuisinier nomade et intranquille interroge depuis plusieurs années les rapports entre la cuisine et d'autres savoir-faire artistiques et artisanaux.

Tous les deux se retrouvent dans cette nécessité d'explorer de nouvelles expressions, de créer du sens en mêlant les disciplines et de déceler où se niche la poésie du monde. Après plusieurs rencontres impromptues, ils se confient l'un à l'autre sur ce qui anime leurs pratiques respectives et entament une discussion sur le vent, chacun apportant dans ses bagages, les références qui lui sont propres.

NOTE D'INTENTION

Un pêcheur marseillais a dit, telle une règle d'or, que la bouillabaisse, ce plat populaire du sud-est de la France, devait avoir le parfum d'une rose des vents. Ce n'est pas rien : on en recense pas moins de 32 ! Mais c'est un défi à la hauteur de la curiosité d'Emmanuel Perrodin qui, comme à son habitude, tient à ce que la dégustation ne soit pas que gustative mais qu'elle permette aussi de réveiller un maximum de sens : l'écoute, le toucher, la vue et bien sûr l'odorat.

Soutenus par le centre de création musical de Marseille, Noémi et Emmanuel préparent un spectacle pour lequel quatre compositeur.rice.s d'horizons divers écriront pour violoncelle - avec et sans électronique : Antoine Arnera, Aurélien Dumont, Misato Mochizuki et Omelchuk. Ils s'associeront également à un.e scénographe pour imaginer une mise en espace qui réunisse autour de cette belle marmite de sens et de sensations la cuisine, la musique et le public. Avec, pour clore la soirée, la dégustation conviviale de cette bouillabaisse provençale aux parfums inoubliables.

"On croit que l'air vient seulement du dehors, qu'il suffit d'aller chercher le vent (...). Le secret pourtant est simple : l'air ne se trouve pas : il se créé" Alain Damasio

ORIENTATIONS ARTISTIQUES & SCENIQUES

  • Le processus d'écriture et de construction de la représentation sera reproduit sur scène, certainement par l'introduction de textes écrits par Emmanuel et Noémi.
  • D'un point de vue scénique, la dimension populaire et "simple" du plat préparé sera conservée. Pour inviter à la plongée des sens, l'immersion du public sera privilégiée. Le public pourra être amené à réaliser une partie de la recette (ex. : chacun prépare sa propre "rouille" pour accompagner la soupe de poissons). La jauge prévue est d'environ 250 personnes.
  • Une collaboration avec des établissements hôteliers (ou autres) de la région est à prévoir.

CALENDRIER PREVISIONNEL

  • Mai 2019 : 3 jours de résidence - réflexion au gmem - CNCM de Marseille
  • 15 mai 2019 : solo "En attendant la Rose des Vents" - Création de deux des quatre commandes.
  • Février 2020 : 1 semaine de résidence (recherche en cours)
  • Mai 2020 : 1 semaine de résidence (gmem - CNCM de Marseille)
  • Mai 2020 : création au gmem - CNCM de Marseille

PRODUCTION

  • Production déléguée : Cie Frotter | Frapper
  • Coproduction : gmem - CNCM ; La Muse en Circuit - CNCM ; Théâtre l'Aquarium ; L'Espace Malraux, scène nationale de Chambéry et de Savoie
  • Avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

CREATION MAI 2020

Noémi Boutin, violoncelle | Emmanuel Perrodin, chef-cuisinier

Musiques : Antoine Arnera (Lyon, FR), Aurélien Dumont (Paris, FR), Misato Mochizuki (FR - JAP), Oxana Omelchuk (ALL - BIELORUSSIE)

"L'homme a inventé la bouillabaisse, mais le vent en dicte la recette du jour. Pour connaître le parfum que la soupe aura à midi, il suffit de humer à minuit l'odeur de la rose des vents"

Raymond Dumay, Le Guide gastronomique de la France, 1971, Julliard

Un pêcheur marseillais a dit, telle une règle d'or, que la bouillabaisse, ce plat populaire du sud-est de la France, devait avoir le parfum d'une rose des vents. Ce n'est pas rien : on en recense pas moins de 32 ! Mais c'est un défi à la hauteur de la curiosité d'Emmanuel Perrodin qui, comme à son habitude, tient à ce que la dégustation ne soit pas que gustative mais qu'elle permette aussi de réveiller un maximum de sens : l'écoute, le toucher, la vue et bien sûr l'odorat.

Soutenus par le centre de création musical de Marseille, Noémi et Emmanuel préparent un spectacle pour lequel quatre compositeur.rice.s d'horizons divers écriront pour violoncelle - avec et sans électronique : Antoine Arnera, Aurélien Dumont, Misato Mochizuki et Omelchuk. Ils s'associeront également à un.e scénographe pour imaginer une mise en espace qui réunisse autour de cette belle marmite de sens et de sensations la cuisine, la musique et le public. Avec, pour clore la soirée, la dégustation conviviale de cette bouillabaisse provençale aux parfums inoubliables.